Découvrir, Visiter / Patrimoine Tréportais / Un peu d'histoire

Un peu d'histoire

Un peu d'histoire

Un peu d'histoire - Un peu d'histoire - Office de Tourisme Le Tréport

 

En 1036, le Comte Robert 1er (Comte d’EU), fit bâtir avec Béatrix sa femme, l’Abbaye Saint Michel, dédiée à l’Archange du même nom. Elle faisait à l’Est le pendant de l’Abbaye du Mont-Saint-Michel protégeant le Duché de Normandie, face à la Bretagne et à la Picardie. Vers 1101, Henri 1er (Comte d'Eu), détourna le cours de la Bresle pour alimenter le port, mais celui-ci s'ensabla. Entre le XIVe et le XVIe siècle, le Tréport fut incendié, pillé, dévasté par les Anglais à plusieurs reprises.

En 1460, le Comte d'Artois, fit creuser un canal, qui s’ensabla à nouveau vers 1483. Son fils, François 1er de Clèves, fit construire des quais, creusa le bassin, éleva la jetée en bois, et édifia une grosse tour en grès au pied du Musoir pour assurer la défense de la ville.

A la fin du XVIe siècle, l’Eglise Saint-Jacques est construite sous sa forme actuelle. Le très populaire Comte d’Eu, le Duc de Penthièvre, fait creuser en 1776 une retenue des chasses pour éviter l’envasement du port. Une voie navigable entre Eu et Le Tréport est commencée, et reste inachevée.

En 1756, Le Tréport est reconnu comme Municipalité indépendante, et ses Armes lui sont octroyées : Sequanae Inférioris Portus ou « Dernier port de la Seine Inférieure ». En 1835, Victor Hugo y écrit une de ses lettres des « Contemplations ». Sous Louis-Philippe, le creusement et l'agrandissement du chenal améliorent le port, et le cours de la Bresle est creusé. Ce canal servait à relier le Tréport à Eu à des fins commerciales, grâce à un chemin de halage. Le Pavillon d’Orléans, première villa en front de mer, lança définitivement la plage, et la reine Victoria fut reçue en 1843 et 1845. Les bains de Mer et les Trains de Plaisir font du Tréport, la plage de la région parisienne.

Un peu d'histoire - Office de Tourisme Le Tréport

En 1756, Le Tréport est reconnu comme Municipalité Indépendante, et ses Armes lui sont données : Sequanae Inférioris Portus ou « Dernier port de la Seine Inférieure ». En 1835, Victor Hugo y écrit une des lettres des « Contemplations ». Sous Louis-Philippe, le creusement et l'agrandissement du chenal améliorent le port, et le cours de la Bresle est creusé. Ce canal servait à relier le Tréport à Eu à des fins commerciales, grâce à un chemin de halage. Le Pavillon d’Orléans, première villa en front de mer lança définitivement la plage, et la reine Victoria fut reçue en 1843 et 1845. Les bains de Mer et les Trains de Plaisir font du Tréport, la plage de la région parisienne.