Découvrir, Visiter / Patrimoine Tréportais / Le patrimoine bâti

Le patrimoine bâti

Le patrimoine bâti civil

Le patrimoine bâti civil - Le patrimoine bâti - Office de Tourisme Le Tréport

Le Quartier des Cordiers

Le quartier n’est pas très ancien, guère plus de 2 siècles. C’est un quartier gagné sur la mer, bâti au pied des falaises, sur un lit de galets. Les premiers habitants étaient des familles de pêcheurs. Trop pauvres pour pêcher au filet, ces « cordiers » pratiquaient la pêche au moyen de longues cordes garnies d’hameçons, amorcés avec des vers de mer. De nombreux petits commerces animaient ce secteur : saurisseries, cidrerie, cafés, épiceries…

Au 19è siècle, avec la vogue des bains de mer et la présence du Roi Louis Philippe, d’élégantes villas sont construites. Le Tréport est la plage chic de la bourgeoisie parisienne, devenue locataire pour les vacances de ces somptueuses maisons.

Avec les congés payés de 1936, les propriétaires seront obligés de partager ces villas, devenues trop grandes et trop chères en entretien, en appartements. La clientèle sera alors constituée de familles ouvrières du Nord et de la Picardie. Pendant les 3 mois des vacances estivales, les propriétaires passeront leurs vacances en sous-sol, afin de louer leur maison à « chés vacanciers ».

Le patrimoine bâti - Office de Tourisme Le Tréport

 

L'Ancien Hôtel de Ville

Construit en 1182, ce bâtiment sur 3 niveaux offre une belle façade en silex et briques. Une tourelle Poivrière du XIXè lui donne un aspect original. Abritant les bureaux de l'Hôtel de Ville jusqu'en 1983, un corps de garde et deux cellules servaient de salle de dégrisement (d'où son nom d'ancienne prison). Jusqu'en 1989, les niveaux supérieurs abritaient le bureau des Douanes. Il abrite depuis le Musée des Enfants du Vieux Tréport.

Le patrimoine bâti - Office de Tourisme Le Tréport

 

 

 

 

Le Quai François 1er

François 1er de Clèves fait alors réaliser des travaux d'aménagement du port, et notamment l'édification de quais pour améliorer l'accostage des bateaux. C'est en 1872 qu'il voit réellement le jour. Le Musoir "Museau du port" avec ses deux rampes de part et d'autre, et ses petites boutiques au-dessous, se dresse majestueusement au milieu du quai François 1er, et confère au Tréport, cette caractéristique si particulière.

Le patrimoine bâti maritime

Le patrimoine bâti maritime - Le patrimoine bâti - Office de Tourisme Le Tréport

 

 

Les Calvaires

Véritables symboles pour  tous les marins qui partent à la mer, les 2 Calvaires du Tréport se dressent fièrement sur la Falaise et sur la Place de la Poissonnerie.

 

Le patrimoine bâti - Office de Tourisme Le Tréport

 

 

 

La Vierge Place Notre-Dame

Lieu de procession depuis toujours, son origine est contestée ; pour certains, elle aurait été repêchée dans les filets d'une barque de pêche, pour d'autres elle provient de l'Abbaye Saint-Michel du Tréport. Elle fut rénovée en 1885 par le sculpteur français Jules Franceschi.

Le patrimoine bâti - Office de Tourisme Le Tréport

 

 

 

 

Le Phare 

Il date de 1844 et appartient au Service des Phares et Balises. C'est une tour blanche de 14 mètres de hauteur coiffée d'un dôme vert. Sa portée est de 36 km et sa signature : 2 éclats verts se déclenchent toutes les 10 secondes.

Le patrimoine bâti religieux

Le patrimoine bâti religieux - Le patrimoine bâti - Office de Tourisme Le Tréport

L'Abbaye Saint Michel

Construite à l’emplacement de l’actuelle église Saint Jacques, elle connaît un très grand rayonnement jusqu’au XIVè siècle. Plusieurs fois dévastée par les Anglais, elle subit les guerres de religion au XVIè siècle. Après une période de calme pendant le XVIIè siècle, son déclin se situe au moment de la Révolution, et Alexandre Papin, Maire du Tréport de l'époque, en acquiert les derniers vestiges au XIXè siècle.

Les vestiges de l’Abbaye : un contrefort de mur de l’ancienne abbaye Saint Michel est visible dans la cour arrière de l’Ecole Brossolette.

Le patrimoine bâti - Office de Tourisme Le Tréport

L'Eglise Saint Jacques

Bâtie en 1362, elle subit de nombreux dégâts pendant la guerre de Cent Ans. Restaurée en 1699, elle bénéficie d’un emplacement privilégié sur lequel ses dimensions imposantes (longueur : 43 mètres, largeur : 15 mètres et hauteur : 15 mètres) les rendent incontournables.

Avec sa façade typique en damier (pierre de Caen et silex), sa tour gothique, son portail renaissance au tympan finement orné, ses superbes clés de voûte pendantes (hauteur de la plus grande 3,80 mètres), l’Eglise Saint-Jacques est un monument incontournable à visiter au Tréport.

Le patrimoine bâti - Office de Tourisme Le Tréport

 

 

La Croix de Pierre

Elle a servi d’ex-voto lors de l’épidémie de peste survenue en 1618. Restaurée par les soins de Louis Philippe, elle est ornée des emblèmes de la Maison de France. Plusieurs fois détériorée par des véhicules, elle fût tantôt placée en bas du musoir, tantôt en haut de la rue de la Commune de Paris.

Le patrimoine bâti - Office de Tourisme Le Tréport

 

 

 

 

La Chapelle Saint Julien

Construite au XIVè siècle pour le service de l'Hôpital voisin, elle abrite l’une des plus anciennes cuves baptismales en schiste monopédiculé à masques humains du XIIe siècle.

Le patrimoine bâti - Office de Tourisme Le Tréport

 

 

 

Le Presbytère

Bel immeuble à la façade Renaissance, son "Manneken-Pis" nous rappelle celui de nos voisins belges.

 

Le patrimoine militaire

Le patrimoine militaire - Le patrimoine bâti - Office de Tourisme Le Tréport

Le Kalhburg

Cet édifice a été construit sur volonté des Allemands en 1942, pour faire suite au raid sur Dieppe par les canadiens, lors de l'opération "Jubilée".

Véritable labyrinthe creusé dans la falaise par des prisonnières ukrainiennes, des requis tréportais et des soldats allemands, cet ensemble maçonné de briques et taillé dans la craie, possède plus de 270 mètres de galeries, 32 pièces, 225 marches sur 3 niveaux.

Cet ouvrage faisant partie du système de défense allemand, appelé "Le Mur de l'Atlantique",  abritait les états-majors de l'ensemble des batteries d'artillerie qui défendaient le secteur compris entre Le Tréport et Ault.

Le patrimoine bâti - Office de Tourisme Le Tréport

 

 

 

Les cimetières du Commonwealth

Au Tréport : route de Dieppe : 448 tombes (anglais, canadiens, australiens, indiens, néo-zélandais, allemands)

Sur la route de Mesnil Sorel : 2349 tombes (anglais, canadiens, australiens, indiens, néo-zélandais, sud-africains, belges, allemands).

Le patrimoine bâti - Office de Tourisme Le Tréport

 

 

Les Abris Anti-aériens 

Un abri antiaérien a été construit en 1940, sous l'école LDM, rue Suzanne. Il s'agit d'une succession de couloirs bétonnés (250m), d'une grande salle et de plusieurs sorties, creusées à la pioche à 12 mètres sous terre, et qui pouvaient accueillir jusqu'à 480 personnes pendant les alertes.

 

Le patrimoine bâti - Office de Tourisme Le Tréport

 

 

 

Le parcours commémoratif

Ce parcours constitué de 37 panneaux permet de sillonner la ville avec le regard que portaient les tréportais, les touristes, les soldats convalescents sur notre cité. La traduction des panneaux en anglais, allemand est disponible à l'Office de Tourisme.